23
Sep
Maison de l'abeille - Dammarie les lys
-
Dammarie-les-Lys
Date: 23 septembre 2017
Visites libres en famille sans rendez-vous le samedi de 14 à 17 heures

14
Oct
Savigny-le-Temple
Date: 14 octobre 2017
Organisée par la Fédération des Apiculteurs de Seine et Marne

Si vous avez un essaim chez vous,

1) Ne vous affolez pas, l’essaimage est un phénomène naturel et normalement sans danger. Évitez les cris et les mouvements brusques : tout ce qui fait vibrer l’air ou leur support inquiète les abeilles et peut les rendre agressives.

2) Assurez-vous que ce sont des abeilles, et non pas des guêpes, des bourdons, des frelons…  

essaim insectes-002

 

essaim insectes-001    frelon asiatique

                              Frelon Asiatique

 

Les cueilleurs d’essaim ne se déplacent que pour les abeilles .

3) Cherchez sur la carte de la Seine-et-Marne ci-dessous la pastille jaune mm 20 yellow la plus proche de chez vous et cliquez dessus.

4) La fiche de l’apiculteur le plus proche s’ouvre avec ses coordonnées. Téléphonez-lui. 

5) Si cet apiculteur ne répond pas ou s’il ne peut pas intervenir, recommencez avec d’autres pastilles jaunes mm 20 yellow 

6) Lorsque le contact est établi, expliquez le plus précisément possible le lieu, la situation de l’essaim, sa hauteur, sa taille, son accessibilité, et depuis quand l’essaim s’est posé, pour que l’apiculteur puisse prévoir le matériel dont il aura besoin et la façon dont il interviendra. 

 

 

 

7) En dernier recours, si vous n’avez pas pu obtenir un contact direct, laissez un message sur le répondeur téléphonique du 09 72 13 52 96. Ce message sera transmis collectivement à tous nos cueilleurs d’essaims.

8) En attendant l’apiculteur, surveillez l’essaim : s’il repart (ce qui est fréquent) prévenez au plus vite l’apiculteur pour lui éviter un déplacement inutile.

9) Lorsque l’apiculteur arrive, facilitez-lui le stationnement de son véhicule pour qu’il puisse décharger son matériel.

10) L’apiculteur prend soin de limiter les risques, mais il ne peut être tenu pour responsable des éventuelles piqûres dont vous seriez victimes.

11) L’opération se déroule souvent en deux fois : l’apiculteur revient récupérer sa ruche après le coucher du soleil pour laisser le temps aux abeilles d’être toutes rentrées dans la ruche.

12) Son service est bénévole et gratuit, mais s’il vient de loin, pensez à lui proposer de lui rembourser ses frais de carburant.

13) Sachez que dans certains cas l’essaim n’est pas récupérable (perché trop haut, installé sous des tuiles, dans un trou de mur, dans un conduit de cheminée...), et l’apiculteur vous donnera par téléphone les conseils qu’il estimera adaptés à la situation.

14) L’apiculteur qui s’est déplacé inutilement appréciera d’être défrayé de son déplacement.

 

 

Les cueilleurs d'essaims

 

Image1

 

Connexion